Que font nos cyclotes à Strasbourg ?

Ce soir les informations concernant nos cyclotes de Toutes à Strasbourg sont légères, la pression est tombée évidemment et la journée à été propice à la promenade, et aux visites, car Strasbourg ne manque pas de lieux de visites et pour certaines une visite à la permanence. J’explique ce qu’est une permanence pour les non initiés, c’est comme un forum ou les associations ont un stand et font leur promotion, ça va du syndicat d’initiative à l’agence de voyage qui organise de séjours cyclotouristes en France comme à l’étranger et bien sûr il y a une représentation de notre fédération, la FFCT (Fédération Française de Cyclotourisme qui compte quand même 127 000 adhérents) Donc dans cette permanence ou village d’exposition il y a aussi des animations, tout ce qu’il faut pour se changer les idées et se distraire. Pour la soirée il y avait la possibilité du matche de l’équipe de France de Foot ( plutôt pour les mecs) et un spectacle spécialement programmé pour la circonstance et il y avait aussi la possibilité de l’aprés repas en conversation entre voyageuses et accompagnants et peut-être quelques petites chansons traditionnelles genre: la Bicyclette, les champs Élysées, La Montagne etc. Hélas elles et ils n’aurons pas Dédé pour leur chanter Félicie, il leur faudra attendre quatre ans et participer à une prochaine édition qui sera (d’après des bruits qui courent sous le manteau: Toutes à BORDEAUX) mais là c’est une autre histoire.
Demain matin elles et ils car les accompagnants ne seront pas en reste, participerons au grand défilé dans Strasbourg et si comme prévu elles sont 8 000 ça sera magnifique et j’avoue que j’ai beaucoup de regrets de ne pas y assister. Elles et ils vont parcourir 25 km dans la ville, le défilé passera devant des édifices historiques de la ville et bien entendu devant le Palais du conseil Européen, il poussera jusqu’à traverser le Rhin par le pont de Kehl et reviendra vers le point de dispersion. Ensuite retour à l’Hôtel, repas et chargement en vue du retour, 800 km avec les arrêts de sécurité et le repas du soir il faut compter minimum 10h 30, ce qui place l’arrivée dans les BDR vers 2h30 à 3h00 et j’en connais qui travaillent lundi après-midi …. bon courage, mais bon connaissant la vitalité et la volonté de ces dames je ne suis pas inquiet. Voilà une superbe aventure qui laissera des souvenirs dans les mémoires et je parie que le sujet sera évoqué bien des fois en familles ou entre amis.

André Duhaut

André Duhaut