LRDM-banniere

Sortie du 19 avril
Rendez-vous à Septèmes pour une promenade tant attendue.
Après un jeudi pluvieux qui nous a retenus à la maison il est plaisant de nous rendre à la Concentration du Val Durance de VILLELAURE.
Nos hôtes savent recevoir dixi notre Président. De notre côté nous nous plaisons donc à vivre cette balade de 106 Km pour leur rendre visite. A Septèmes, 7 heures 15, au départ nous étions 24. Claude qui nous avait abandonné tout l’hiver rejoint son camarade Jean-Louis ; merci. Toutefois il nous manquait des habitués. Jean-Pierre, Jean-Louis M, François et Pasquini. L’absence de ces quatre figures qui font parties de mes repères me chagrine. Il manquait aussi notre valeureux Canale M, 77 ans nouvellement inscrit. Cet homme tente de trouver le groupe qui roule à son rythme. Il manque aussi Alain Arion et trop d’autres encore, comme les Enjoleras avec leur tandem suivis de leurs fidèles. Je pense que ces sociétaires boudent le « Nord ». Pourtant il ne faisait pas si froid que cela. Le temps était plutôt clément. Le matin, le bleu du ciel, d’un bleu soutenu, est mis en valeur par d’immense strato-cumulus d’une blancheur qui ferait pâlir la « Mère Denis ».
Chacun sait que ces nuages ne sont que d’une beauté éphémère et n’annoncent pas le beau temps. Bon fini de rêver. Libellule suit ton chemin. Ma moulinette n’est pas de cet avis. Une de mes pattes défaille à Calas. Douze galants gentlemen s’apprêtent à me secourir. Il est fâcheux que je ne puisse pas les citer. La liste serait trop longue.
Je rends quand même hommage à Daniel Chevalier. Ce n’est pas une boutade. Notre club Excelsior méritait bien un Chevalier. Sachant que D Chevalier, A Couston et le Libertin (voir photos) font
parti des « costauds » qui respectent la consigne « arriver ensemble ». Ce sont de vrais sociétaires tout simplement. Ils ont « l’esprit club ». Merci et bravo Messieurs.
Nous repartons. Que dis-je douze ! En voilà d’autres qui attendent en haut de la côte. Comme Sarah et son saint du voyage Christophe, Jappeloup André, Atchoum Simonet. Quel bonheur de vous retrouver ! Seulement voilà à cet endroit notre intrépide Pégase Laffi donne le rythme. Fini les civilités. Le temps presse. J’imagine qu’en filigrane le visage de vos épouses transparaît. C’est tout à votre honneur Messieurs. La côte est pénible pour certains. Ce n’est pas grave notre Zingaro André Z intervient et André S retrouve son sourire. Nous traversons d’immenses champs de colza. On dirait que « le Nord », messieurs les réfractaires, est comme pavé d’or. Nous voilà arrivés à Villelaure. Notre famille s’agrandit de tous nos amis. Nous nous retrouvons toujours avec plaisir.
Françoise A de Martigues et un ami du CSP d’Aix-en-provence, rencontrés à Aubusson d’Auvergne dans nos gîtes des 4 Vents. Nous nous confondons en promesses et plus particulièrement participer à leur concentration. Nous sommes nombreux. Les bénévoles, très appliqués à nous recevoir, sont très affairés, amicaux et dévoués. Bon ! Mais il faut penser au retour.
Nous évitons les voies rapides. Cela me permet de prendre quelques photos. Rogne et le Bassin St Christophe avec son abbaye. Il me semble que nous avons choisi les côtes pour ce retour. Nos costauds nous ont devancés. Ils ont eu raison. Ils avancent. Direction Cabriès avec son château du VIII ième que je vous invite à visiter. Ce lieu appartenait à Edgard Mélik : peintre, sculpteur contemporain talentueux. Maintenant ce château abrite un musée où sont régulièrement exposées des collections prestigieuses tour à tour Matisse ou de Pop art et autres… Elles sont parfaitement bien présentées et expliquées par D Malise conservateur de ce musée. Ce château mérite le détour. Mes jambes sont lourdes. Je suis encouragée par Francis qui ne me lâche pas, attendue
par Ourasis notre Président qui est toujours aussi attention né. Séptemes. Je cherche notre Bourdon et sa bourdonneuse. Il s’est rendu directement chez lui. A Dimanche Messieurs
Merci pour tout
Une prochaine balade