La MOULINETTE fêtait ses trente ans.

En ce dimanche 5 juillet de l’an de grâce 2015, la Moulinette au grand complet était sur des charbons ardents pour accueillir les cyclotouristes Provençaux, venus de Nîmes, Marseille, Aix en Provence, Carpentras, Arles ,Martigues, Istres, Miramas pour ne citer que les clubs les plus importants. 32 cyclos seulement se sont régalés sur un des circuits proposés, il y en avait trois mis à leur disposition. Le 34,5 km, court mais qui imposait l’effort de monter Roquemartine et le pas de la Figuière deux côtes à 6 % pour 3 km de longueur surtout avec une remorque enfants dans laquelle étaient côtes-à-côtes un enfant d’environ 3ans et le petit toutou de la famille, ça était réservé à monsieur, et pour ne pas être en reste madame tirait une troisième roue avec un enfant de 5 ans environ, car oui le cyclotourisme pour certains se pratique en famille et c’est un véritable bonheur pour tous, la famille comme les organisateurs.

Le parcours étant commun sur les 16 premiers km Roquemartine a donc été monté par l’ensemble des participants aux randonnées, le circuit n° 2 (57 km) comportait une deuxième côte, histoire de faire transpirer et le grand circuit (86,5 km) offrait aux grimpeurs le fameux Val d’enfer que tous les cyclos de la région connaissent, c’est là qu’on reconnais ceux qui sont en surpoids . Tout le monde est rentré enchanté du circuit emprunté et les bénévoles ont eu droit aux félicitations. Nous avons aussi accueilli 170 cyclotouristes dans le cadre de la concentration. Un petit bémol quand même, un cyclo renversé par une voiture folle qui ne s’est pas arrêtée, heureusement sans conséquences graves et un malaise probablement dû à la chaleur mais qui a nécessité l’intervention des pompiers et l’hospitalisation pour trois jours.

Malgré cela, une bien belle matinée qui s’est soldée par un repas champêtre partagé avec 85 adhérents et anciens adhérents ayant pour la circonstance acceptés l’invitation. Qu’elle joie pour eux de se remémorer les escapades des années 80 et 90, ils avaient retrouvé leur sourire de jeunes retraités. La séparation s’est faite en douceur, petit à petit avec l’espoir de se retrouver bien vite, et certains nous ont susurré à l’oreille en partant qu’il serait peut être bon de ne pas attendre les 40 ans pour se retrouver !!!!! Quand tout le matériel fut rangé, la traditionnelle partie de boules clôtura cette magnifique journée qui pourtant débuta de bonne heure pour la plupart d’entre nous avec un réveil à 4 h00 qui n’est pas habituel chez les retraités. A l’an qué ven comme on dit en Provence.

A DUHAUT président de la Moulinette